Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Version imprimableEnvoyer à un amiExport-A+A
Interview

« On sait que l’on va être les notaires mal-aimés de la profession »

Caroline Cachet vient d’être nommée notaire à la résidence d’Épernay, dans le cadre de la loi Macron. Elle raconte son parcours et son projet.

le 7 avril 2017

La rédaction : Vous venez d’être nommée notaire dans le cadre de la loi Macron. Quelle a été votre réaction en apprenant que vous alliez pouvoir vous installer ?

Caroline Cachet : Je l’ai appris le jour de l’arrêté de nomination, par un email de la Chancellerie. Car au départ, je n’étais pas parmi les trois premiers tirés au sort, j’étais quatrième (il y avait trois offices à créer dans la zone d’Épernay, ndlr). Je crois que j’ai failli faire un malaise, je n’étais pas bien, je ne m’y attendais pas. Ça a été une surprise énorme. À partir du moment où on est nommé, on est démissionnaire d’office. J’abandonne un statut confortable de salarié (Caroline Cachet est actuellement notaire assistant, ndlr). Maintenant, je ne suis plus dans l’émotion mais dans l’action. Je suis très heureuse, je vais enfin pouvoir exercer le métier pour lequel j’ai été formée. Je vais avoir...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :

Caroline Cachet

Caroline Cachet travaille dans le notariat depuis 2006, en tant que notaire stagiaire, puis notaire assistant. Elle est diplômée notaire depuis 2011. Après avoir déposé sa candidature pour la zone d’Épernay, dans le cadre de la loi Macron, elle a été nommée notaire par un arrêté du 29 mars 2017.