Accueil
Le quotidien du droit en ligne

Administratif | Pouvoir public

Crèche à Béziers : la responsabilité du maire qui refuse de s’exécuter

le 17 Novembre 2017

Le 10 novembre 2017, Robert Ménard, maire de Béziers, a déclaré à la presse qu’il installera une crèche en mairie cette année malgré la décision du juge administratif qui condamne le dispositif. Que risque-t-il ?

Rejet de la QPC sur l’article L. 131-4 du code de justice administrative

le 26 Octobre 2017

L’élaboration de la charte de déontologie de la juridiction administrative par le vice-président du Conseil d’État est conforme à la Constitution.

La feuille de route du ministre de l’Intérieur

le 20 Septembre 2017

La feuille de route du ministère de l’Intérieur, publiée le 15 septembre 2017, est faite de mieux-disants : mieux protéger, mieux garantir et mieux servir. 

Le budget 2017 « insincère » : un faux en écriture publique ?

le 15 Septembre 2017

L’établissement volontairement insincère et erroné du budget pour l’année 2017 caractérise des délits de faux et de faux en écriture publique selon le président (LR) de la région Provence-Alpes-Côtes d’Azur. 

Confiance dans la vie politique : l’essentiel du dispositif est conforme à la Constitution

le 12 Septembre 2017

Si elles ne sont pas anodines, les censures du Conseil constitutionnel sur les lois organique et ordinaire pour la confiance dans l’action politique laissent intactes les orientations majeures des deux textes.

Moralisation de la vie politique : le Conseil constitutionnel valide en partie les textes

le 11 Septembre 2017

Le Conseil constitutionnel a validé pour l’essentiel la loi organique et la loi ordinaire pour la confiance dans la vie politique. Il a en revanche censuré l’article de la loi organique qui supprimait « la réserve ministérielle » – un dispositif voulu par les parlementaire en échange de la suppression de la leur. Selon la décision, cet article porte atteinte à la séparation des pouvoirs « qui relève des seules prérogatives du gouvernement ».

Emmanuel Macron appelle les préfets à devenir des « entrepreneurs de l’État »

le 08 Septembre 2017

Ce n’est ni le ministre de l’intérieur ni le premier ministre mais bien le président de la République qui a défini, dans un long discours le 5 septembre 2017, l’action du corps préfectoral pour les prochaines années.