Accueil
Le quotidien du droit en ligne

Affaires | Entreprise en difficulté

De la fraude dans le contexte d’une procédure collective

le 29 Juillet 2019

Même un créancier n’ayant pas déclaré sa créance est autorisé, en cas de fraude, à reprendre ses actions individuelles contre un débiteur dont la procédure de liquidation judiciaire a été clôturée pour insuffisance d’actif.

Conversion d’un redressement en liquidation judiciaire : exigences procédurales

le 26 Juillet 2019

Le tribunal ne peut statuer sur l’ouverture de la liquidation judiciaire d’un débiteur qu’après avoir entendu ou dûment appelé celui-ci à cette fin. Si la dévolution s’opère pour le tout lorsque l’appel tend à l’annulation du jugement, il en va différemment lorsque le premier juge a statué en l’absence de convocation régulière du défendeur non comparant et que celui-ci n’a pas conclu à titre principal au fond en appel.

Contestation sur le montant de l’admission d’une créance fiscale

le 24 Juillet 2019

Pour parvenir à l’établissement définitif de ses créances dans le délai prévu par l’article L. 624-1 du code de commerce, le Trésor public peut émettre et notifier des titres exécutoires postérieurement au jugement d’ouverture de la procédure collective du redevable.

Privilège du Trésor public : nouveau seuil de publicité obligatoire

le 04 Juillet 2019

Un décret d’application de la loi PACTE du 22 mai 2019 rend effectif à compter du 1er juillet 2019 le nouveau régime de publicité du privilège du Trésor public.

Revendication d’un bien dont la propriété a été reconnue judiciairement au profit d’un tiers

le 26 Juin 2019

La Cour de cassation se prononce sur la recevabilité d’une requête en revendication portant sur un véhicule, alors qu’en parallèle, une décision d’un juge de l’exécution a reconnu la propriété de ce véhicule au profit d’un tiers.

Créance alimentaire : portée du régime dérogatoire dans la procédure collective

le 26 Juin 2019

Cet arrêt est le bienvenu qui fournit un vade-mecum, aussi précieux que complet, du régime des créances alimentaires, et en particulier des créances nées d’une prestation compensatoire, détenues contre un débiteur en procédure collective.

Absorption d’une société titulaire d’une garantie hypothécaire : impact en cas de procédure collective du créancier

le 25 Juin 2019

Dans la mesure où le livre foncier mentionnait comme créancier hypothécaire, au titre de l’inscription litigieuse, la société absorbée et que cette inscription avait été encore renouvelée au nom de celle-ci postérieurement au traité de fusion, le liquidateur de la société débitrice n’avait pas à délivrer à la société absorbante l’avertissement personnel destiné aux créanciers titulaires d’une sûreté publiée.

Retour sur l’exception de compensation dans le contexte de la procédure collective

le 24 Juin 2019

Lorsqu’un créancier invoque la compensation d’une créance antérieure connexe déclarée pour s’opposer à la demande en paiement formée contre lui par un débiteur en procédure collective, le juge du fond saisi de cette demande doit d’abord se prononcer sur le caractère vraisemblable ou non de la créance ainsi invoquée.

Action contre un associé de société en nom collectif en liquidation judiciaire : tribunal compétent

le 24 Juin 2019

L’action d’une banque, tendant au remboursement d’un prêt consenti à un débiteur après l’ouverture de sa procédure collective, n’est pas née de cette procédure et n’est pas soumise à l’influence juridique de celle-ci.

Le syndicat de copropriétaires confronté à la procédure collective de son syndic

le 21 Juin 2019

Lorsqu’un syndic est en procédure collective, le syndicat de copropriétaires, auquel les sommes ou valeurs reçues à son nom ou pour son compte par le syndic n’ont pas été restituées, peut déclarer sa créance de restitution au passif du syndic et en demander l’admission, sans préjudice de la mise en œuvre de la garantie financière.

Liquidation judiciaire d’une société d’investissement

le 20 Juin 2019

L’action en responsabilité pour insuffisance d’actif n’est pas une opération de liquidation prévue au titre IV du livre VI du code de commerce que l’article L. 613-29 du code de monétaire et financier réserve au liquidateur nommé par la Commission bancaire, dont les missions ont été dévolues à l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution.

Le propriétaire ne peut récupérer le bien détenu par son débiteur en procédure collective sans le revendiquer

le 20 Juin 2019

La forclusion qui frappe le propriétaire qui tente de récupérer le bien détenu par son débiteur en procédure collective sans le revendiquer ne constitue pas, sauf exception, une ingérence disproportionnée dans son droit de propriété.

Mandat ad hoc et conciliation : sanction du devoir de confidentialité

le 19 Juin 2019

L’effectivité du devoir de confidentialité en cas de conciliation ou de mandat ad hoc ne serait pas assurée si ce texte ne conduisait pas à ériger en faute la divulgation, par des organes de presse, hormis dans l’hypothèse d’un débat d’intérêt général, des informations ainsi protégées.

Conditions de la validité du gage-espèces dans le contexte d’une procédure collective

le 19 Juin 2019

Le gage-espèces constitué postérieurement à l’ouverture de la procédure collective ne pouvait avoir pour objet de garantir, au mépris de l’égalité entre créanciers, une créance antérieure.

Tierce opposition contre l’ordonnance du juge-commissaire ordonnant la cession de gré à gré d’un immeuble

le 18 Juin 2019

Une société, en sa qualité de prétendue propriétaire de l’immeuble dont la cession a été ordonnée de gré à gré sur le fondement de l’article L. 642-18 du code de commerce, sur ordonnance du juge-commissaire, dispose du recours devant la cour d’appel prévu par l’article R. 642-37-1 du code de commerce, de sorte que la voie de la tierce opposition devant le juge-commissaire, contre cette ordonnance, lui est fermée.

Confidentialité prévue par l’article L. 611-15 vs liberté d’expression : un premier infléchissement ?

le 12 Juin 2019

L’obligation de confidentialité prévue par l’article L. 611-15 du code de commerce s’applique aux organes de presse. Toutefois, la révélation d’une information ne saurait constituer un trouble manifestement illicite que s’il s’avère, avec l’évidence requise en référé, qu’elle ne contribue pas à l’information légitime du public sur un débat d’intérêt général.