Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Distribution alimentaire à Paris : l’avis de l’Autorité de la concurrence

L’Autorité de la concurrence, saisie par la ville de Paris sur le fondement de l’article L. 462-1, alinéa 2, du code de commerce au sujet de la situation concurrentielle dans le secteur de la distribution alimentaire à Paris, vient de rendre son avis le 11 janvier 2012. Elle constate que le groupe Casino détient une position dominante… tout en faisant aveu de son impuissance pour y remédier.

par L. Constantinle 17 janvier 2012

Elle constate, tout d’abord, que le chiffre d’affaires du secteur « Paris intra-muros » est, en 2010, de 3,735 milliards d’euros réalisé par de nombreux magasins de petite taille. Seuls quatre hyper-marchés existent à la périphérie de la ville. La croissance du nombre des magasins depuis 2000 est constante.

Elle relève, ensuite, l’existence d’une forte concentration des enseignes détenues par les groupes Casino, Carrefour, Auchan, les groupements coopératifs (Intermarché, Système U), le maxi-discompte (Ed, Dia, Leader Price, notamment) et d’autres opérateurs (Sitis, Diagonal et G20), avec une présence prépondérante du groupe Casino qui s’élève à 61,7 %, calculée au 1er janvier 2011 et prenant en compte son contrôle conjoint sur Monoprix. Le groupe Carrefour détient une part de marché entre 10 % et 20 % selon que l’on raisonne en part de chiffre d’affaires ou en part...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :