Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Marché immobilier francilien : les prix font de la résistance

Au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue le 13 septembre 2012, la Chambre des notaires de Paris-Ile-de-France a présenté l’état du marché immobilier au 2e trimestre 2012.

par Y. Rouquetle 18 septembre 2012

Volumes
Après un mois de janvier exceptionnel, lié au changement de régime des plus-values immobilières, l’activité s’est fortement ralentie.
Ainsi, tous secteurs confondus, au 2e trimestre 2012, le marché est en recul de 21 % par rapport au 2e trimestre 2011, avec 34 800 logements vendus.

Deux explications sont avancées pour expliquer cette évolution : « D’une part, une conjoncture économique maussade (chômage en hausse, stagnation des revenus) a bridé les projets d’acquisition. D’autre part, les incitations financières et fiscales sont devenues moins stimulantes alors que des prix historiquement au sommet ont pesé sur la solvabilité des acquéreurs. Si les taux d’intérêt sont devenus récemment plus attractifs, les exigences renforcées des banques dont les notaires se sont fait l’écho, ont constitué un frein à l’acquisition. »

Prix
Les prix « sont entrés dans une phase de stabilisation », avec une hausse des prix qui, sur un an, rejoint l’inflation.

« Après un semestre de baisse, les prix ont légèrement augmenté (1 % en 3 mois) au 2e trimestre 2012 dans la capitale pour s’établir à 8 340 euros le m²...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :