Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Modifications des facteurs locaux de commercialité : appréciation globale

Il convient de faire une analyse globale de la situation en faisant le bilan des incidences favorables et défavorables résultant pour le commerce considéré des modifications notables des facteurs locaux de commercialité.

par Y. Rouquetle 24 septembre 2012

Par le jugement rapporté, le juge des loyers commerciaux du TGI de Verdun précise qu’en présence d’évolutions notables des facteurs locaux de commercialité à la fois favorables et défavorables pour le commerce considéré, il y a lieu de faire le bilan et de ne prononcer le déplafonnement du loyer de renouvellement que pour autant que les avantages l’emportent notablement.

De prime abord, cette analyse semble heurter l’état actuel de la jurisprudence de la haute juridiction qui, depuis un arrêt de revirement de 2011, considère que seule une modification notable des facteurs locaux de commercialité de nature à avoir une incidence favorable sur l’activité commerciale exercée par le preneur va constituer un motif de déplafonnement (Civ. 3e, 14 sept. 2011, D. 2011. Actu. 2273, obs. Rouquet ; ibid. 2012. Pan. 1844, spéc. 1852, obs. Dumont-Lefrand ; AJDI 2011. 867 ; RTD com. 2012. 84, obs. Monéger ; à propos de cet arrêt, V. aussi Confino, AJDI 2011. 829 et Monéger, ses obs. crit. in Loyers et copr. 2011. Repère 9 ; contra, auparavant : Civ. 3e, 13 juill. 1999, Bull. civ. III, n° 172; R. 157 ; D. 1999. IR 203 ; Dalloz Affaires...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :