Accueil
Le quotidien du droit en ligne

Clarisse Serre et Charles Evrard

Non, le féminicide ne doit pas être pénalement qualifié

le 08 Octobre 2019 / Pénal | Pénal | Avocat

L’ouverture le 3 septembre 2019 du Grenelle des violences conjugales a été l’occasion d’une surenchère médiatique de la part de certaines associations féministes, multipliant les déclarations chocs pour rappeler « qu’une femme meurt tous les deux jours sous les coups de son conjoint en France », appelant à la disparition des expressions « crime passionnel » ou « drame conjugal » et militant activement pour la création d’une incrimination autonome de « féminicide » dans le code pénal.