Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Ouverture des messages personnels du salarié : pouvoirs de l’administrateur réseaux

Si l’employeur ne peut ouvrir les messages qualifiés de personnel ou pouvant, de par leur classement, être considérés comme tel, l’administrateur réseaux qui est tenu d’une obligation de confidentialité peut avoir accès à ces messages personnels dans le cadre de sa mission de sécurité du réseau informatique.

par S. Maillardle 29 juin 2009

Par un arrêt du 17 juin 2009, la Cour de cassation apporte d’importantes précisions relatives aux conditions d’ouverture des messages personnels contenus sur le disque dur de l’ordinateur mis à la disposition du salarié.

En l’espèce, des responsables d’une société ont reçu des lettres anonymes dont le contenu démontrait que leur auteur avait eu accès à des données confidentielles et verrouillées de l’entreprise. Afin de déterminer l’auteur de ces courriers, l’employeur a demandé à l’administrateur réseaux de contrôler les postes informatiques, et plus particulièrement les messageries électroniques de dix-sept salariés. Considérant qu’une telle mesure portait une atteinte illicite aux droits des salariés, les délégués du personnel ont exercé leur droit d’alerte et saisi le bureau de jugement du conseil de prud’hommes afin qu’il soit ordonné à l’employeur de procéder avec eux à une enquête relative aux conditions de consultations des messages électroniques des salariés (art. L. 2323-2 c. trav.).

Par le présent arrêt, la Cour de cassation approuve la cour d’appel d’avoir ordonné à l’employeur de rechercher si des messages qualifiés de personnels ou pouvant, de par leur classement, être considérés...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :