Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Assises du Tarn : la légitime défense en plein cœur

La cour d’assises du Tarn, à Albi, a entamé, hier, la deuxième journée du procès du cafetier Luc Fournié, jugé pour avoir tué un homme de 17 ans, entré dans son bar-tabac par effraction avec son comparse Ugo.

par Marine Babonneaule 1 avril 2015

Dans une cour d’assises, le droit, la doctrine, la jurisprudence, les faits même sont parfois bien peu. Hier, lors de la seconde journée du procès de Luc Fournié, le buraliste de Lavaur accusé du meurtre de Jonathan qui était entré par effraction dans son bar-tabac une nuit de décembre 2009, le cri d’une mère a résonné plus fort que tout. Pas de pleurnicherie, pas de pathos. À 16 heures, Estelle Lavignasse se lève et rejoint la barre. « La base que l’on donne à ses enfants, c’est l’éducation, le respect des autres. J’ai toujours fait en sorte qu’il y ait un cadre pour mes enfants, Elsa et Jonathan ». Elle a élevé ses enfants seule après le décès du père, a repris ses études pour devenir adjointe administrative au sein de l’Éducation nationale. Et quand Jonathan fait quelques bêtises, elle « fait en sorte qu’il y ait un cadre »,...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :