Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Version imprimableEnvoyer à un amiExport-A+A
Article

Avocats : l’externalisation croissante traduit l’émergence de nouveaux modes de fonctionnement

Dans une étude réalisée auprès d’avocats et publiée début juillet, l’Observatoire des métiers des professions libérales (OMPL) révèle que le recours à des prestataires extérieurs progresse, sans pour autant affecter outre mesure l’emploi dans ce secteur d’activité.

par Anne Portmannle 28 juillet 2017

Quelque 71 % des cabinets d’avocats indiquent confier au moins une tâche à un prestataire extérieur. Ces tâches peuvent être très diverses, depuis le ménage des locaux jusqu’à une consultation juridique. L’étude apporte donc des précisions et le taux d’externalisation des tâches est ramené à 59 % lorsqu’il s’agit de fonctions de support direct touchant au cœur du métier d’avocat. Les cabinets qui externalisent le plus sont généralement ceux qui n’ont pas ou peu de salariés (de 1 à 4). Les cabinets qui emploient des salariés sont seulement 38 % à externaliser au moins une fonction support.

Comptabilité, informatique et standard téléphonique

Les fonctions le plus souvent externalisées sont la comptabilité, l’informatique et le standard téléphonique. Cette dernière tâche est parfois même externalisée dans des pays étrangers comme le Maghgreb francophone. De manière générale, plus les fonctions concernées sont distantes du...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :