Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Conséquences de l’absence de notification à l’acquéreur évincé d’une décision de préemption

Lorsqu’une décision de préemption n’est pas notifiée à l’acquéreur évincé ou l’est sans mention des voies et délais de recours, ce délai ne lui est pas opposable, mais le recours doit être exercé dans le délai raisonnable de la jurisprudence Czabaj.

par Jean-Marc Pastorle 24 décembre 2019

Le maire de Montreuil a décidé de préempter un immeuble pour l’acquisition duquel M. et Mme D… avaient conclu une promesse de vente. Ces derniers, qui n’avaient pas reçu notification de la décision de préemption du 24 septembre 2008, avaient toutefois demandé à la commune des informations sur l’état d’avancement du projet. Cette dernière a répondu par...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :