Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Contestation d’une créance soumise au juge-commissaire pour admission : conséquences procédurales

Lorsque le juge-commissaire constate que la contestation présente un caractère sérieux et se trouve susceptible d’avoir une influence sur l’existence ou le montant de la créance déclarée, la contestation ne relève pas de son pouvoir juridictionnel. Il est alors tenu de relever d’office cette fin de non-recevoir et de surseoir à statuer sur l’admission de la créance, après avoir invité les parties à saisir le juge compétent.

par Xavier Delpechle 13 octobre 2017

Dans l’affaire jugée, il est question d’une société qui a été mise en redressement judiciaire le 2 mars 2010. La procédure a été convertie en liquidation judiciaire le 3 mai 2011. La société Sogelease a déclaré sa créance au titre d’un crédit-bail portant sur la mise à disposition d’un tunnel de lavage, puis procédé à une déclaration rectificative réduisant sa créance à la somme de 365 703,56€. À la suite de la contestation de cette créance, le juge-commissaire l’a partiellement admise. Le matériel objet du crédit bail, qui avait subi des dégradations, a été cédé par la société Sogelease au prix de 1,20 €....

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :