Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Conversion d’un redressement judiciaire en liquidation judiciaire: constitutionnalité de la saisine d’office

L’article L. 631-15 du code de commerce permet à la juridiction commerciale d’ordonner d’office la liquidation judiciaire ou la cessation partielle de l’activité à tout moment de la période d’observation du redressement judiciaire. Le Conseil constitutionnel a jugé ces dispositions conformes à la Constitution.

par Alain Lienhardle 12 juin 2014

Saisi sur renvoi de la Cour de cassation (Com. 8 avr. 2014, n° 14-40.011, D. 2014. Actu. 926 ), le Conseil constitutionnel a jugé que le tribunal saisi du redressement judiciaire doit se prononcer, au plus tard à l’issue de la période d’observation, sur la possibilité d’un plan de redressement et qu’en mettant un terme à la procédure d’observation pour ordonner la liquidation judiciaire lorsque le redressement est impossible, le tribunal ne se saisit pas d’une nouvelle instance. Par ailleurs, le Conseil a relevé que la faculté pour le juge d’exercer certains pouvoirs d’office dans le cadre de l’instance dont il est saisi ne méconnaît pas le principe d’impartialité dès lors que cette faculté est justifiée par un motif d’intérêt général et exercée dans le respect du principe du contradictoire.

La décision n’était pas forcément prévisible car le Conseil...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :