Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

La Cour des comptes dicte et guide

La Cour des comptes épingle souvent le gouvernement mais elle remet rarement en cause ses méthodes. C’est pourtant ce qu’elle a fait dans son rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques, rendu public le 29 juin 2017.

par Jean-Marc Pastorle 3 juillet 2017

« La loi de finances pour 2017 et le programme de stabilité contiennent d’importants facteurs d’insincérité », a affirmé le premier président, Didier Migaud. « Certaines recettes surévaluées ne reposent sur aucune justification technique. » La Cour des comptes appelle à faire « un effort d’économies sans précédent » pour ramener le déficit public à 3 points de PIB. Il pourrait atteindre 3,4 points en 2017 alors que la loi de finances visait 2,8 points de PIB en 2017 pour rester dans les clous maastrichtiens.

L’objectif paraît d’autant plus inatteignable que plusieurs facteurs devraient pousser les dépenses à la hausse en 2018. Et Didier Migaud de citer la poussée de la masse salariale de la fonction publique dans les secteurs prioritaires, la hausse des dépenses de défense et de sécurité, la reprise attendue de l’investissement local ou encore la...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :