Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

De la recevabilité de la constitution de partie civile des victimes par ricochet

Les parents de deux jeunes filles sont recevables à se constituer partie civile devant le juge d’instruction du chef des viols dont auraient été victimes leurs enfants, cette infraction étant de nature à leur causer un préjudice.

par Lucile Priou-Alibertle 15 juin 2020

En l’espèce, les parents de deux jeunes filles avaient déposé, en leur nom personnel, une plainte avec constitution de partie civile du chef des viols dont elles auraient été victimes. Le doyen des juges d’instruction, confirmé en cela par la cour d’appel, avait dit irrecevable la constitution de partie civile des parents au motif que « le droit de la partie civile de mettre en mouvement l’action publique est une prérogative de la victime qui a personnellement souffert de l’infraction et le préjudice moral qu’invoquent les époux B. ne résulte qu’indirectement du préjudice éventuel subis par leur fille. »

Sur pourvoi des parents et au visa des articles 2, 3 et...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :