Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Le gouvernement précise le déroulement des examens et son soutien à la recherche

Frédérique Vidal a annoncé les grandes lignes de l’organisation des examens et concours de l’enseignement supérieur, tout en rappelant l’autonomie des établissements, ainsi que des mesures visant à préserver les activités de recherche impactées par la pandémie de covid-19.

par Carine Bigetle 29 avril 2020

Estimant que « la neutralisation pure et simple du semestre en cours, comme sa validation automatique, va à l’encontre d’une garantie de la qualité des formations dispensées et n’est, en ce sens, ni souhaitable ni acceptable », la ministre préconise de réduire autant que possible le recours aux épreuves en présentiel. S’il y est recouru, ces dernières devront respecter des contraintes rigoureuses d’organisation, indique-t-elle, permettant d’assurer la sécurité sanitaire tant des étudiants que des surveillants et personnels mobilisés. L’organisation d’épreuves orales est déconseillée.

Toutes les évaluations qui le peuvent devront être organisées à distance, sur la base du contrôle continu ou via des travaux à domicile, la ministre insistant sur la nécessité de veiller à trouver des solutions aux difficultés que pourraient rencontrer certains étudiants, notamment isolés, dans une situation sociale difficile ou dépourvus de moyens informatiques.

Frédérique Vidal a par ailleurs indiqué que la prolongation des thèses, contrats doctoraux et post-doctoraux, contrats d’ingénieurs et techniciens impactés par la crise sanitaire serait autorisée si nécessaire, un grand nombre de projets et de travaux de recherche étant aujourd’hui ralentis ou arrêtés.

La durée des thèses et des contrats doctoraux et post-doctoraux pourra être prolongée jusqu’à un an. Tous les doctorants engagés dans un contrat doctoral en cours au moment de la crise sanitaire seront éligibles à ce dispositif et pourront le solliciter auprès de leur établissement d’inscription. Un accompagnement financier des prolongations de contrats doctoraux est également prévu, en particulier pour l’ensemble des contrats financés par l’État. Les organismes et établissements auront également la possibilité de prolonger les contrats de chercheurs, ingénieurs et techniciens en contrat à durée déterminée engagés dans des projets de recherche au moment de la crise sanitaire, avec un accompagnement financier de l’État dont les modalités ne sont pas précisées.

 

Réagissez à cet article

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.