Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Grève des avocats : la garde des Sceaux adresse « avec chaleur » un message de « soutien » et de « reconnaissance » aux magistrats et fonctionnaires des tribunaux

par Marine Babonneaule 17 février 2020

Alors que les barreaux votent de nouvelles journées de grève pour contester la réforme des retraites, Nicole Belloubet a envoyé, lundi 17 février, un mail à tous les magistrats et fonctionnaires des tribunaux et cours de France afin de leur rappeler qu’elle était à leurs côtés. Ce mouvement, répète la ministre à deux reprises dans le courrier, « perturbe gravement le fonctionnement » de la justice et « porte atteinte au fonctionnement de l’institution judiciaire ». Il « méconnaît ainsi les attentes des justiciables, notamment des plus vulnérables ».

Nicole Belloubet mesure « ce que ces opérations ont d’altérant et d’épuisant » pour les juridictions. « Je n’ignore rien des audiences qui, lorsqu’elles ne sont pas renvoyées, se prolongent par la multiplication des moyens de procédures, des perturbations judiciaires qui en découlent, des tensions inutiles. Je sais cette charge indue qui en résulte pour les greffes, qu’il s’agisse des chambres civiles ou correctionnelles, des cabinets, mais aussi des chambres de l’instruction. Je mesure également à quel point, par les renvois massifs qu’il provoque, ce mouvement est de nature à perturber les efforts que vous déployez au quotidien pour améliorer la situation des justiciables, mettre en œuvre les réformes ou les projets de juridiction dans lesquels vous vous êtes engagés ».

Le ministère leur apporte son « soutien », sa « reconnaissance » et son « indéfectible confiance ». Elle s’engage enfin à continuer à « rencontrer et expliquer » aux avocats « la réalité » de la réforme des retraites, « bien loin du tableau qui en est dressé », ajoute la garde des Sceaux, qui prédit, une fois « la sérénité » revenue, la nécessité « de surmonter cette épreuve » et de « renouer les liens avec les avocats », « indispensables à l’œuvre de justice », conclut-elle.

 

Commentaires

Il est scandaleux d’affirmer auprès des magistrats que les avocats portent le poids des difficultés actuelles des juridictions.
La GDS « oublie « le manque de moyens qui est le facteur essentiel de ces difficultés : pour en être convaincus, lisez l’édifiant ouvrage d’Olivia Dufour « Justice en faillite ».
Certains magistrats qui ont été eux-mêmes soutenus par les avocats, face à l’indigence dénoncée par eux des moyens consacrés à la justice, ne manquent pas d’ailleurs de soutenir le mouvement de contestation des avocats sur le projet de réforme des retraites,

Avocat

Une fourberie de plus pour distiller du venin, une fois de plus, entre deux professions.
Le souhait du gouvernement est d amoindrir la défense et de transformer l institution Justice en un service public comme les autres , lointain, inaccessible oppressant et sans contradiction possible.

c'est un peu facile, le pays à feu et à sang, là on remercie les policiers, là les magistrats... comment dit-on? Pompiers pyromanes?

Pathétique

Non Madame la Ministre,
nous ne sommes pas en opposition avec les Magistrats qui, bien au contraire, en grande majorité, nous soutiennent en dépit de vos circulaires, pas plus que nous ne sommes stupides au point d’avoir besoin d’explications sur des sujets que nous ne comprenons que trop bien.
Nous voulons simplement que les justiciables, vous savez, les vrais gens qui vont chercher justice dans les palais du même nom, en dépit de toutes les barrières que posent vos réformes régressives uniquement destinées à refouler les procédures, sachent à quoi s’en tenir, et qu’ils comprennent pourquoi ils n’auront bientôt plus d’Avocat, plus de tribunal à moins de 100 km de chez eux et tout simplement plus de juge pour être entendus.
Comptez sur nous pour combattre les insupportables hypocrisies du discours qui leur est tenu et la mise à mort de notre profession et de notre retraite.

comment se fait-il que les réponses adressées par le syndicat de la magistrature par sa présidente l'exceptionnelle Katia Dubreuil et par le syndicat des greffes de France ne soient pas communiquées de la même façon !

leurs réponses sont cinglantes et ils en sont pas dupes des tentatives désespérées de cette ministre pour tenter d'enrayer notre mouvement !

que Dalloz les publie ou nous le feront pas nos propres moyens mais cet éditeur risquera clairement un boycott ...

Non Madame la Ministre,
nous ne sommes pas en opposition avec les Magistrats qui, en grande majorité, nous soutiennent en dépit de vos circulaires, pas plus que nous ne sommes stupides au point d’avoir besoin d’explications sur des sujets que nous ne comprenons que trop bien.
Nous voulons simplement que les justiciables, vous savez, les vrais gens qui vont chercher justice dans les palais du même nom, en dépit de toutes les barrières que posent vos réformes régressives uniquement destinées à refouler les procédures, sachent à quoi s’en tenir, et qu’ils comprennent pourquoi ils n’auront bientôt plus d’Avocat, plus de tribunal à moins de 100 km de chez eux et tout simplement plus de juge pour être entendus.
Comptez sur nous pour combattre les insupportables hypocrisies du discours qui leur est tenu et la mise à mort de notre profession !

Laurent SPAGNOL Avocat au barreau de l'Eure

Il serait bon que vous publiez également la réponse de l'USM à ce courrier de la GDS

Réagissez à cet article

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.