Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Indemnisation du préjudice d’anxiété des marins exposés à l’amiante : la brèche est ouverte

Le Conseil d’État indemnise le préjudice d’anxiété d’un militaire ayant été exposé à l’amiante au cours de sa carrière. Il reconnaît la spécificité de la situation des marins du fait de la conception des vaisseaux de la Marine nationale.

par Donia Necible 6 avril 2022

Un marin, quelle que soit sa fonction, ayant été exposé à des poussières d’amiante peut obtenir réparation du préjudice moral d’anxiété lié au risque de pathologie grave et de diminution de l’espérance de vie. Telle est la solution retenue par le Conseil d’État dans une décision du 28 mars l’amenant à élargir le champ de l’indemnisation des personnes ayant été confrontées à l’amiante sur des navires.

M. J… avait exercé des fonctions de commis aux vivres sur des bâtiments de la Marine nationale entre les années 1977 et 2001. Après le rejet de sa demande d’indemnisation adressée en août 2016 à la ministre des Armées, le tribunal administratif de Rennes a, par un jugement du 20 juin 2019, condamné l’État à lui verser la somme de 5 000 € en réparation de son préjudice moral.

Saisi en cassation par la ministre après confirmation du jugement en appel, le Conseil d’État commence par indiquer que « la personne qui...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :