Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Interruption de la péremption d’instance : application en droit des procédures collectives

Le créancier, qui a déclaré sa créance, interrompt ainsi le délai de péremption. Il est reproché aux juges d’appel de ne pas avoir vérifié si ce créancier, en appelant en cause dans le délai de péremption d’instance de deux ans le mandataire judiciaire, n’a pas accompli toutes les diligences nécessaires à la reprise régulière de l’instance en cours interrompue par l’ouverture de la procédure de sauvegarde.

par Xavier Delpechle 14 novembre 2019

Une société d’expertise comptable a assigné une société cliente en paiement de factures d’honoraires le 1er juillet 2013. Cette dernière ayant fait l’objet d’une procédure de sauvegarde par un jugement du 11 juillet 2013, la société créancière a régulièrement déclaré sa créance auprès du mandataire judiciaire. L’affaire devant le tribunal a fait l’objet d’un retrait du rôle le 25 mars 2015. Le juge-commissaire a, par une ordonnance du 15 septembre 2015, constaté qu’une instance était en cours. Le 6 janvier...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :