Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

« La justice pénale est bouleversée par la radicalisation »

Dans un avis, la Commission nationale consultative des droits de l’homme s’alarme de la part prise par la radicalisation du prévenu dans le raisonnement des juges quand ils appréhendent certaines situations pour lesquelles les preuves d’agissements répréhensibles s’avèrent insuffisantes.

par Caroline Fleuriotle 23 mai 2017

« Une dérive prédictive qui fait que la personne est non plus jugée à l’aune de son acte mais de ceux qu’elle pourrait commettre. » Voilà ce que dénonce la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) dans un avis sur la prévention de la radicalisation. Ainsi, l’institution de protection des droits de l’homme s’inquiète de la part prise par la radicalisation du prévenu dans le raisonnement des juges quand ils appréhendent certaines situations pour lesquelles les preuves d’agissements répréhensibles s’avèrent insuffisantes.

Dans ce document, la CNCDH indique que la justice pénale est « bouleversée par la radicalisation ». Elle parle de la pression ressentie par...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :