Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

L’intérêt de l’enfant interdit-il de supprimer des menus sans porc dans les cantines ?

Au nom de l’intérêt supérieur de l’enfant, le tribunal administratif de Dijon a annulé la décision de la ville de Chalon-sur-Saône de supprimer, dans les cantines scolaires, la mise en place de repas de substitution quand du porc est servi. 

par Emmanuelle Maupinle 4 septembre 2017

Pour des raisons liées au principe de laïcité, la ville avait décidé d’abandonner, pour la rentrée scolaire de 2015, une pratique établie depuis 1984. Estimant que cette décision violait la liberté de conscience et de culte, la Ligue de défense judiciaire des musulmans avait saisi le TA.

La Convention internationale relative aux droits de l’enfant (CIDE) prévoit à l’article 3-1 que l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une « considération primordiale » dans toutes les décisions les concernant. Le tribunal...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :