Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Liquidation judiciaire : respect de la durée d’un crédit-bail

Les dispositions de l’article L. 641-3, alinéa 2, du code de commerce ne permettent pas de déroger à la clause du contrat de crédit-bail fixant la durée de location à l’expiration de laquelle le preneur a la faculté d’exercer l’option d’achat.

par Alain Lienhardle 31 mars 2014

Alignant à cet égard le régime de la liquidation judiciaire sur celui de la période d’observation en cas de sauvegarde ou de redressement judiciaire, l’ordonnance du 18 décembre 2008, afin de faciliter la cession de l’entreprise ou des actifs par l’acquisition d’un bien crédit-baillé, a donné le pouvoir au juge-commissaire d’autoriser le liquidateur à payer des créances antérieures au jugement pour lever l’option d’achat d’un contrat de crédit-bail, « lorsque le paiement à intervenir est d’un montant inférieur à la valeur vénale du bien objet du contrat ». Afin d’accroître encore la souplesse, cette dernière condition vient d’être supprimée...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :