Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Loi PACTE : feu vert du Conseil constitutionnel aux privatisations

Le Conseil constitutionnel juge conformes à la Constitution les privatisations prévues par la loi PACTE. Mais il a refusé de bloquer le référendum d’initiative partagée concernnant ADP.

par Marie-Christine de Monteclerle 22 mai 2019

Le Conseil constitutionnel a rejeté, le 16 mai, l’essentiel des griefs formulés contre la loi relative à la croissance et à la transformation des entreprises (PACTE, v. AJDA 2019. 780 ). Certes 24 des 221 articles sont déclarés contraires à la Constitution, mais en tant que cavaliers législatifs. Parmi ceux-ci figurent notamment les articles 213, 214 et 215 qui avaient pour objet de mettre fin aux tarifs réglementés du gaz et de l’électricité.

En revanche, la juridiction de la rue de Montpensier déclare expressément conformes les articles organisant la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP) et de la Française des jeux (FDJ), qui concentraient les critiques des quatre saisines.

Relevant qu’il existe d’autres aérodromes d’intérêt national ou international sur le territoire français que ceux gérés par ADP, elle considère que « la société Aéroports de Paris ne peut être regardée comme une entreprise dont l’exploitation...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :