Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Les maires demandent à l’exécutif des actes

À l’approche de son congrès, l’Association des maires de France rappelle à l’exécutif les dossiers qui les opposent. Et demande moins de bonnes paroles et plus de réelles libertés locales.

par Marie-Christine de Monteclerle 17 octobre 2019

« Si je devais définir notre relation avec l’État, je dirais que le jeu préféré de ce gouvernement c’est le bonneteau : une main cache ce que l’autre fait dans la réalité. » André Laignel, premier vice-président délégué de l’Association des maires de France (AMF), est connu pour ses formules assassines à l’égard des gouvernements successifs. Mais l’AMF, à quelques semaines de son congrès auquel le président de la République s’est annoncé, a voulu rappeler que la séquence Gilets jaunes n’a pas abouti à une réconciliation totale entre les maires et le gouvernement.

Certes le ton a baissé. On n’en est plus au « regard arrogant et méprisant » à l’égard des élus locaux qui ont caractérisé le début du...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :