Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Manuel Valls veut que les discriminations au travail soient combattues collectivement

L’idée n’est pas nouvelle mais tarde à se concrétiser : mettre en place une action collective pour combattre les discriminations au travail. Vendredi matin, le Premier ministre a confirmé qu’une telle réforme verrait bientôt le jour.

par Florence Mehrezle 20 avril 2015

Alors que la présentation des conclusions du groupe de travail co-piloté par les ministres du travail et de la ville sur la lutte contre les discriminations au travail est en principe imminente, le Premier ministre, Manuel Valls, ne les a pas attendues pour dévoiler vendredi, à l’occasion d’un déplacement à Créteil, son plan pour lutter contre le racisme et l’antisémitisme (V. également Dalloz actualité, 20 avr. 2015, M. Babonneau ). Parmi les mesures : la création d’une action de groupe en matière de discrimination. Il confirme ainsi l’annonce faite en février dernier par le garde des sceaux, Christiane Taubira.

Les questions préalables à régler

Pour l’heure, pas plus de précision du côté de Matignon. Mais l’action portera notamment sur les discriminations au travail, assure-t-on du côté de la Chancellerie. Une telle réforme suppose toutefois de trancher entre une véritable action de groupe à l’image de la class action à l’américaine, comme cela vient d’être introduit dans le droit français en matière de consommation avec la loi du 17 mars 2014 et une action collective aux caractéristiques différentes. Car si pour l’heure, Matignon utilise le premier terme, il n’est pas sûr que ce soit à bon escient.

Les écueils à une véritable class...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :