Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Marché immobilier francilien : un marché affaibli et dans l’incertitude suite à la crise sanitaire

Au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue le 28 mai 2020, la Chambre des notaires de Paris-Île-de-France a présenté l’état du marché immobilier au 1er trimestre 2020.

par Sofyène Jamaile 5 juin 2020

Volumes

La forte baisse des volumes de ventes en mars 2020, liée à la fois à la crise sanitaire et au confinement, pèse sur l’activité immobilière du 1er trimestre 2020. Toutefois, ladite activité avait connu un premier ralentissement en février 2020 en raison des mouvements sociaux de fin 2019 qui avaient pu limiter les visites et les signatures d’avant-contrats. On observe aussi que la baisse annuelle d’activité est généralisée. En effet, à Paris les volumes de ventes d’appartements au 1er trimestre 2020 ont reculé de 23 % par rapport au 1er trimestre 2019. Mais, le marché des appartements en Grande Couronne résiste mieux, puisque la baisse de l’activité se limite à 13 %. Les évolutions sont toutefois très hétérogènes selon les départements. Les volumes de ventes de maisons ont fortement reculé comparé au 1er trimestre 2019 que ce soit en Petite Couronne (- 27 %) ou en Grande Couronne (- 26 %).

Prix 

Au 1er trimestre 2020, les hausses des prix continuent et s’inscrivent ainsi dans la continuité. En effet, à cette même période les prix ont atteint 10 460 € le m2 à Paris (+ 8 % en un an) et pourraient approcher 10 700 € en juillet (+ 7,5 %) selon les indicateurs...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :