Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Les notaires peuvent procéder à l’adjudication de parts sociales

Dans un arrêt du 19 mai 2022, la deuxième chambre civile vient préciser que les notaires, comme tous les officiers publics ou ministériels, peuvent procéder à l’adjudication de parts sociales. La pratique en la matière est donc consacrée.

La question du pouvoir de procéder à l’adjudication n’est pas fréquente devant la deuxième chambre civile de la Cour de cassation. Généralement, les problèmes sont rapidement résolus en raison de la précision des textes sur le sujet. Mais, parmi les zones d’ombres laissées par les dispositions en vigueur, se trouve l’adjudication des parts sociales. Pour celles-ci, la doctrine était jusqu’à l’arrêt commenté particulièrement divisée : qui des huissiers de justice ou des notaires étaient compétents ? Le silence des textes laissait songer soit à un pouvoir partagé soit à un pouvoir exclusif de l’un d’eux (A. Leborgne, Droit de l’exécution, 3e éd., Dalloz, coll. « Précis », 2019, p. 716, n° 1578). L’arrêt rendu par la deuxième chambre civile le 19 mai 2022 met fin au débat en prenant clairement position pour une compétence partagée. L’arrêt n’étonnera guère car beaucoup d’auteurs s’étaient prononcés en ce sens ces dernières années (v., pour un exposé des positions de chacun, Rép. sociétés, Saisie de droits sociaux et de valeurs mobilières, par P. Théry, nos 102 s.).

Positionnons le problème de l’arrêt du 19 mai 2022 en rappelant les faits ayant donné lieu au pourvoi. Une personne est condamnée par jugement du 8 avril 2014 au paiement d’une certaine somme d’argent au profit d’une société. La société créancière décide de recourir à une saisie des parts sociales détenues par le débiteur condamné. La vente par adjudication de ces parts a été réalisée au profit d’une autre personne physique le 8 décembre 2017 par la chambre départementale des notaires de la Somme. Voici que le débiteur mécontent de s’être vu saisir ses parts sociales intente une action en justice pour annuler les...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :