Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Obligation d’information d’un hôpital à l’égard d’une femme enceinte

Lorsqu’il reçoit une patiente dont le début de grossesse a été suivi dans le secteur privé, un praticien hospitalier doit s’assurer qu’elle a bien été informée des risques de malformation et des examens permettant de les évaluer.

par Marie-Christine de Monteclerle 20 novembre 2019

Les articles L. 2131-1 et R. 2131-2 du code de la santé publique prévoient que la femme enceinte reçoit, lors de son premier examen médical ou, à défaut, au cours d’une autre consultation, une information sur les risques de malformation du fœtus et les examens permettant d’évaluer ce risque. Ces dispositions, juge le Conseil d’État, imposent au praticien d’un centre hospitalier qui reçoit une femme dont la grossesse a été suivie dans un autre cadre de vérifier que sa patiente a bien reçu cette information et, à défaut de la lui donner.

Mme D., alors âgée de 40 ans, a bénéficié, à 16 semaines et demie...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :