Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Obligation d’information et geste chirurgical contraire aux bonnes pratiques

Pour écarter la responsabilité d’un établissement de santé au titre du défaut d’information du patient sur les risques d’un acte médical, le juge ne peut pas se contenter de constater que la réalisation du risque est due à un geste chirurgical contraire aux bonnes pratiques médicales. Il doit rechercher si le risque ne pouvait advenir que du fait de ce geste.

par Emmanuelle Maupinle 25 mai 2022

M. B, souffrant de douleurs lombaires, a été opéré en 2012 d’un rétrécissement du canal rachidien au centre hospitalier de Briançon. Au cours de l’opération, une brèche de la dure-mère et un saignement épidural ont conduit le chirurgien à interrompre le geste opératoire, et à renoncer ainsi à obtenir une libération canalaire totale. À la suite de cette opération, le patient a souffert d’un déficit sensitif et moteur des membres inférieurs. La cour administrative d’appel de Marseille a considéré que le dommage trouve son origine dans la réalisation d’un geste chirurgical non conforme aux bonnes pratiques médicales et est sans lien avec une complication chirurgicale susceptible d’entraîner un risque de paralysie. « Il en résulte que le défaut d’information de l’établissement de...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :