Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Pour une meilleure orientation des jeunes des territoires isolés

Le rapport de la mission Orientation et égalité des chances dans la France des zones rurales et des petites villes propose vingt-cinq mesures pour améliorer l’avenir des dix millions de jeunes qui vivent éloignés des grandes métropoles.

par Jean-Marc Pastorle 11 mars 2020

À partir d’un état des lieux de la situation des jeunes des territoires éloignés des métropoles, la mission propose un scénario visant à diversifier et à accentuer les dispositifs. Ce plan d’action se décline en vingt-cinq mesures qui pourraient être mises en place à partir de la rentrée scolaire 2020. Les jeunes qui grandissent dans une zone de montagne ou dans une petite ville font face à une addition d’obstacles : ils ont moins d’accès à l’information concernant les filières et les métiers, moins d’opportunités de formation, connaissent la fracture digitale et bénéficient de moins de mobilité.

La mission recommande la création d’un programme national de mentorat qui permettrait de tisser des liens entre les territoires, entre les générations et entre les catégories socio-professionnelles. Elle souhaite que le ministère mette en place des mesures incitatives pour attirer et stabiliser les enseignants dans les établissements isolés. En terme de maillage territorial, elle propose de créer la « Fabrique des rôles-modèles », un dispositif pour favoriser les rencontres inspirantes dans 100 premiers établissements ruraux, de systématiser les immersions des jeunes ruraux dans le monde de la formation et de l’emploi ou encore de faciliter l’engagement des jeunes des territoires isolés (service national universel, service civique…).

 

Réagissez à cet article

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.