Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Pouvoirs du préfet à l’égard d’un acte d’une association syndicale autorisée

Saisi d’une demande d’avis contentieux, le Conseil d’État détermine les règles régissant le pouvoir de modification d’office du préfet en cas de refus d’une association syndicale autorisée (ASA) de modifier un acte.

par Emmanuelle Maupinle 11 mai 2022

Il résulte des articles 1er, 2 et 25 de l’ordonnance n° 2004-632 du 1er juillet 2004 et de l’article 40 du décret n° 2006-504 du 3 mai 2006 qui « définissent les modalités de la tutelle exercée par le préfet sur les actes des [ASA], que seuls les actes énumérés à l’article 40 du décret du 3 mai 2006 lui sont obligatoirement transmis et que, à l’exception des délibérations ayant trait à la modification des statuts ou à la dissolution de l’association syndicale autorisée pour lesquelles il ne dispose que d’un pouvoir d’approbation devant être explicitement exercé dans un délai de deux mois, le préfet peut demander à cet établissement public administratif, pour des...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :