Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Réduire le risque de radicalisation dans le milieu de la santé

« Le système sanitaire et social est une cible du radicalisme notamment islamiste et nous devons le combattre », estime Patrick Pelloux, dans un rapport sur La prévention et la lutte contre la radicalisation des agents exerçant au sein des établissements de santé, remis le 3 mars au ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran.

par Emmanuelle Maupinle 19 mars 2022

La mission confiée par le ministre à l’urgentiste en mars 2021 avait pour objectif de mesurer l’impact de la radicalisation mais aussi de la montée en puissance de la religion sur le comportement des agents exerçant au sein des établissements de santé. « Il y a une problématique au sein des établissements de santé complexe, sournoise mais bien présente », note le rapporteur. Le document formule dix-neuf recommandations, organisées autour de cinq thématiques : la sensibilisation et la prévention ; le signalement et le contrôle ; la représentation des cultes à l’hôpital ; les pratiques médicales ; la gouvernance et la territorialisation de la stratégie nationale.

Un phénomène en constante augmentation

Le début du phénomène remonte aux années...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :