Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Les séquelles tardives d’un accident de service ouvrent droit à une rente viagère d’invalidité

par Marie-Christine de Monteclerle 4 décembre 2018

Les séquelles d’un accident apparues tardivement et reconnues imputables au service postérieurement à la radiation des cadres ouvrent droit à l’octroi d’une rente viagère d’invalidité.

Victime d’un accident de service en 1976, M. A., fonctionnaire de La Poste, a été radié des cadres en 2001 pour invalidité non imputable au service. À la suite d’une rechute, il a demandé, en 2009, une rente viagère d’invalidité...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :