Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Le tribunal de grande instance de Nancy dans la tempête

Faute de moyens suffisants, les délais de procédure s’allongent. Magistrats et avocats se mobilisent pour que les choses changent dans cette juridiction où se multiplient les arrêts maladie.

par Caroline Fleuriotle 13 juin 2017

« La situation catastrophique des personnels de la cité judiciaire de Nancy », voilà ce que dénonce l’union régionale de l’Union syndicale des magistrats (USM) de Nancy, dans une motion, rendue publique aujourd’hui. Depuis plusieurs semaines, magistrats, avocats et fonctionnaires de la juridiction se mobilisent pour alerter les pouvoirs publics sur le fonctionnement dégradé du tribunal.

Suppression d’audiences

Dans sa motion, l’USM évoque un « allongement des procédures en matière familiale et à l’instance », un stock de décisions correctionnelles en cours de rédaction « particulièrement élevé », « des services complets en suspens », etc. Si des difficultés existent depuis longtemps au sein de cette juridiction, « c’est encore plus marqué depuis début 2016 », indique Mireille Dupont, déléguée régionale de l’USM Nancy. Elle explique que des audiences ont été supprimées presque dans tous les domaines....

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :