Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Une ordonnance de non-conciliation des époux ne peut être implicite

Le juge doit procéder à une tentative de conciliation avant l’instance judiciaire. Il ne peut se contenter de constater une non-conciliation implicite des époux pour les autoriser à procéder à l’assignation en divorce.

par Valérie Da Silvale 5 janvier 2016

Un époux souhaite divorcer. Si l’on met de côté les aspects tenant à l’extranéité de la situation, la question essentielle porte sur la tentative de conciliation des époux. Cette étape est imposée pour tous les types de divorce, préalablement à l’instance judiciaire, par l’article 252 du code civil et constitue une règle d’ordre public. L’objectif est de pacifier la procédure. Le juge s’entretient alors personnellement avec chacun des époux...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :