Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Urgence à suspendre un refus de certificat de non-opposition à l’implantation d’une antenne relais

Le Conseil d’État détermine les éléments que le juge du référé-suspension saisi d’un recours contre la décision implicite refusant un certificat de non-opposition à une déclaration préalable de travaux d’implantation d’une antenne de téléphonie mobile doit prendre en considération au titre de l’urgence. 

par Emmanuelle Maupinle 14 mars 2022

La société Hivory a déposé un dossier de déclaration préalable en vue de l’implantation d’une antenne relais. S’estimant titulaire d’une décision tacite de non-opposition à déclaration préalable, elle a sollicité la délivrance d’un certificat de non-opposition. Elle a demandé au juge des référés du tribunal administratif de Toulouse la suspension du refus.

Pour estimer la condition d’urgence requise par les dispositions de l’article L. 521-1 du code de justice...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :