Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Le droit en débats

Libre cours : Le monde d’après

Paris, 21 janvier 2021

Par Richard Malka, avocat et auteur le 24 Avril 2020

Mes chers compatriotes…

Dimanche prochain, vous allez élire vos nouveaux députés. Vous le savez, j’ai souhaité la dissolution de l’Assemblée nationale pour que vous puissiez vous exprimer par un vote qui sera crucial pour la nation. Je souhaite donc brièvement m’adresser à vous, des explications me semblant nécessaires pour éviter que vous ne votiez n’importe comment.

Je sais… je sais… Vous me tenez rigueur de la mauvaise préparation de notre pays à la tragique épreuve que nous venons de traverser avant que le remède providentiel du nouveau prix Nobel de médecine, Didier Raoult – gloire à son nom –, ne nous ramène les jours heureux (enfin pour ceux qui ont encore du boulot et qui n’ont pas divorcé). Je vous rappelle que, selon ses préconisations, il est devenu obligatoire de consommer un yaourt par jour avec une cuillère de miel et un filet de citron ainsi que deux grammes d’ail, toute infraction à ce régime étant sanctionnée d’une contravention de 135 €, sauf allergie médicalement prouvée aux produits laitiers. Des distributions gratuites de yaourts Mamie Nova, entreprise que mon gouvernement a nationalisée, sont par ailleurs organisées dans chaque mairie de France.

J’entends les craintes du peuple quant au risque d’instauration de ce que l’on appelle la dictature du yaourt, mais vous remarquerez quand même que, contrairement à ce que des crétins de journalistes et d’universitaires prétendaient, la démocratie n’a pas été suspendue à des crocs de bouchers puisque vous pouvez encore voter ! Ce n’est quand même pas rien !

Certes, nous avons dit et fait quelques bêtises, en particulier sur les masques. Mais que vouliez-vous qu’elle dise, cette pauvre Sibeth, vu que des masques, on n’en avait pas ! Je n’y suis pour rien, moi, si dans ce pays on est capable de construire des TGV, des fusées et des porte-avions nucléaires mais pas des bouts de tissus bleus avec deux élastiques ! Et puis surtout, pour qui d’autre voteriez-vous ? Regardez-les tous, ces apôtres du fameux monde d’après ! Ah, ils y croyaient au monde meilleur ! Sauf que, pour les écologistes, ça devait être celui de la transition énergétique, pour les souverainistes, celui du rétablissement des frontières, pour Mélenchon, celui de la fin du capitalisme, pour nous, celui de plus d’Europe et du multilatéralisme, pour les religieux, celui du renouveau de la spiritualité… Si, si, il y en a même certains qui prétendaient que le covid respectait la distanciation sociale quand il croisait un vrai croyant. Rien que ça…

Mais qui peut croire que l’on devient plus intelligent après deux mois passés à regarder Netflix en grignotant ? Comme si la grâce allait nous toucher après confinement, par un coup de baguette magique ou de virus maléfique. Ben non, nous sommes restés les mêmes : conseils des ministres le mercredi et manif de gilets jaunes le samedi.

Non, la seule nouveauté dans ce nouveau monde, c’est que je dois gérer avec Belloubet les 6 295 plaintes déposées contre moi devant la Cour de justice de la République grâce aux déclarations de cette [biiip] d’Agnès Buzyn. Merci du cadeau !

Bon, soyons sérieux, qu’est-ce que je pouvais y comprendre, moi, à ce virus, et donc, comment anticiper ? Vous en connaissiez, vous, des virus qui attaquent les poumons mais pas ceux des fumeurs ? Un virus qui protège le vice, c’était quand même une première !

Françaises, Français, la foudre ne tombe jamais deux fois au même endroit et, selon les prédictions de mon conseil médicalo-techno-scientifique présidé par le professeur Montagnié, si vous me faites confiance, la suite de mon quinquennat ne connaîtra pas l’apocalypse, c’est déjà ça. Avec les autres en revanche, la probabilité augmenterait selon la courbe de cluster RO avec laquelle vous êtes maintenant familiarisés.

N’ayez pas peur ! Votez pour nous !

Commentaires

Je ne sais pas si je voterai pour lui, mais je pense l'inviter à un dîner ... un mercredi soir ;).

merci au journal de transmettre à l'auteur nos plus vifs remerciements pour ce témoignage si fort de sens.

Non seulement l'humour apporte une once de gaité pendant nos deux mois de prison, mais au surplus il se dit qu'il rend intelligent.
Persévérez donc, cher confrère, à nous inciter à sourire.

Réagissez à cet article

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.