Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A

« Il est temps de laisser entrer les photographes et reporters d’images dans les salles d’audience »

Alors que la curiosité du public est légitime, il est permis de décrire une audience de justice mais interdit de la montrer, déplore, dans une tribune au Monde, Me Basile Ader, ancien vice-bâtonnier du barreau de Paris, qui juge dépassée cette distorsion entre l’écrit et l’image.

Par Basile Ader, avocat, ancien vice-bâtonnier du barreau de Paris, directeur de la rédaction de Légipresse

Le Monde, 8 sept. 2020