Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A

Robert Badinter : « Il fallait que ce procès des crimes à "Charlie Hebdo" ait lieu, et il faut en garder la trace filmée »

L’ex-garde des Sceaux est à l’origine de la loi de 1985 qui permet de capter les audiences historiques. Trente-cinq ans plus tard, il revient sur l’élaboration de son projet et ses enjeux, et déplore toujours que la justice ordinaire ne puisse, elle aussi, être immortalisée.

Par Sonya Faure et Christian Delage , historien

Libération, 14 sept. 2020