Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Interview

Course au bâtonnat de Paris : Bourguiba, Périclès et la gravure sur cuivre

Quelques semaines avant les élections pour le bâtonnat, les candidats se prêtent au jeu du portrait chinois. Au tour d’Isabelle Dor.

le 29 mai 2015

La rédaction : Si vous étiez un avocat qui a marqué l’histoire ?

Isabelle Dor : Habib Bourguiba. Il est tunisien mais il a fait toute sa formation en France où il est devenu avocat. Il a fait son stage à Tunis où il a démarré sa carrière politique. Je ne l’admire pas sous tous les rapports mais il a élevé le niveau de son pays. La France a su former un leader.

La rédaction : Si vous étiez un juge ?

Isabelle Dor : Je ne citerai pas de nom, mais je pense à mon amie, rencontrée en terminale. Elle est devenue présidente de chambre à la cour d’appel de Paris et nous nous rencontrons régulièrement. Elle m’a dit qu’au cours de sa carrière, elle n’avait jamais rendu de décision en retard. Je l’admire pour cela.

La rédaction : Si vous étiez un homme ou une femme politique ?

Isabelle Dor : Périclès. Cet homme d’origine aristocratique était un grand démocrate. Par ailleurs, il personnifie l’intégrité. En trente ans de pouvoir, il n’a jamais été soupçonné de corruption. C’est aussi un grand orateur, un protecteur des arts et, d’après les témoins de l’époque, il savait...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :

Isabelle Dor

Isabelle Dor se présente aux élections du bâtonnat de Paris des 23 et 25 juin 2015.