Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A

L’affaire Pouvana’a, la « rupture du procès équitable »

Papeete, le 13 avril 2019 - Sur invitation du barreau de Papeete, l’avocat pénaliste François Saint-Pierre, qui défend notamment le journal Le Monde et les parents du petit Grégory Villemin, a dispensé des formations professionnelles auprès des avocats. Lors d’une conférence donnée jeudi à l’UPF sur le thème de la révision du procès pénal, l’homme de loi est longuement revenu sur l’affaire Pouvana’a, à l’époque où lorsque « la raison d’État était en jeu, la justice devait être l’instrument du pouvoir politique. » Dans l’entretien qu’il nous a accordé, Me Saint-Pierre aborde également les rapports entre la presse et le monde judiciaire. 

Propos recueillis par Garance Colbert

Tahiti Infos, 13 avr. 2019