Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Interview

« La réforme du système des retraites des avocats était fondamentale et nécessaire »

Pierre-Jacques Castanet, président sortant de la caisse nationale des barreaux français (CNBF) revient sur les critiques dont la réforme du système de retraite des avocats a fait l’objet.

le 12 décembre 2014

La rédaction : Il vous a récemment été reproché d’avoir mené la réforme du système des retraites des avocats, qui entre en vigueur le 1er janvier prochain (lire notre article) sans concertation. Que répondez-vous à ces critiques ?

Pierre-Jacques Castanet : Ce sont des réveils tardifs. En 2013, la CNBF a mis en place une commission des réformes, qui regroupait des élus de la CNBF, mais pas seulement. Elle comptait aussi des représentants de la profession d’avocat, des élus du CNB, de la Conférence des bâtonniers et aussi des délégués du conseil de l’Ordre des avocats de Paris, qui ont participé aux réunions une fois par mois pendant un an. Il y a donc eu une concertation et une réflexion sur la réforme du régime complémentaire de retraite. Cela a porté ces fruits, puisque le 20 janvier 2014 intervenait la loi sur la sécurité sociale qui ne concernait pas la CNBF, les propositions que nous avons faites ayant été acceptées par notre ministère de tutelle. En 2014, à la faveur de l’approche des élections, certains candidats que le sujet ne passionnait pas en 2013 s’en sont emparés.

La rédaction : Pourtant, l’enjeu était de taille puisqu’il y allait de l’autonomie de la CNBF ?

Pierre-Jacques Castanet : Ce qui est important, c’est de comprendre que la réforme est issue d’un choix politique pour éviter la perte d’autonomie de la caisse, et cela pour deux raisons. La première, c’est qu’à court terme, d’ici 2018 ou 2020, compte tenu du choc démographique, il y aurait eu un déséquilibre technique, le montant des prestations versées étant supérieur au montant des cotisations perçues La réforme...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :

Pierre-Jacques Castanet

Président  de la caisse nationale des barreaux français (CNBF) depuis 2012.