Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Interview

La transformation numérique des professionnels du droit renforcée par les services scalables des legaltech

À l’occasion de la sortie de la première édition de son ouvrage Transformation numérique du Droit, les enjeux autour des LegalTech aux éditions Bruylant, Bertrand Cassar, docteur en droit et codirecteur du diplôme universitaire Droit et informatique de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, revient, pour Dalloz actualité, sur ses grands enjeux.

le 9 décembre 2021

La rédaction : Vous avez soutenu, en décembre 2020, une thèse relative à la transformation numérique du monde du droit. Quels sont, selon vous, les principaux enjeux pratiques pour les professionnels du droit et les legaltech ?

Bertrand Cassar : Le phénomène économique de la transformation numérique doit être regardé sous un angle pragmatique, afin d’expliciter les différents impacts sur le secteur juridique. Notamment, la place du justiciable est au cœur de la transformation numérique du monde du droit – un peu dans une logique user centric – pour étudier les différents impacts que ces mutations peuvent avoir sur sa perception de la justice. En outre, trois thèmes pragmatiques – qui sont essentiellement orientés sur la stratégie économique que pourraient adopter les legaltech – sont envisageables. Le premier est relatif à la gouvernance des données et décrit dans quelle mesure le développement du droit, à l’instar des enjeux de la conformité, vient potentiellement influencer les services proposés par les legaltech ou l’activité des professionnels du droit. Il décrit, ainsi, les différents types de données existants, les protections apportées à ces actifs stratégiques et l’innovation qui peut en découler. La deuxième thématique s’intéresse, quant à elle, aux enjeux autour de la centralisation des divers services par l’usage notamment d’interphases de programmation, les API. Adoptant à la fois une vision opérationnelle de l’état du marché ainsi qu’une approche plus prospective, cette réflexion se concentre sur les éventuels regroupements qui pourront être observés dans les années à venir, ainsi que la relation qu’entretiennent les legaltech avec les éditeurs juridiques. Le troisième thème envisageable porte sur le partage de données entre entités (comprenant tant les professionnels du droit que les legaltech). Il étudie les possibilités offertes par la transmission d’informations entre plusieurs opérateurs économiques et les évolutions qui pourraient en résulter sur les services des legaltech et, par là même, sur les usages numériques des professionnels du droit.

La rédaction : Selon vous, quelles pourraient être les prochaines pistes d’évolution dans la transformation numérique des professionnels du droit ?

Bertrand Cassar : En l’état et...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :

Bertrand Cassar

Bertrand Cassar est docteur en droit et codirecteur du diplôme universitaire Droit et informatique de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne