Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Des sénateurs réclament plus de moyens pour la justice

La mission d’information de la commission des lois sur le redressement de la justice souhaite la création de 500 emplois de magistrats et 950 emplois de greffiers supplémentaires dans les cinq ans.

par Caroline Fleuriotle 6 avril 2017

Une loi de programmation pour la justice soumise au Parlement au début de la prochaine législature. À quelques semaines de la présidentielle, voilà le souhait de la mission d’information de la commission des lois du Sénat sur le redressement de la justice (sur la loi de programmation sur l’immobilier pénitentiaire souhaitée par Jean-Jacques Urvoas, v. Dalloz actualité, 21 sept. 2016, art. J. Mucchielli ).

La situation de la justice est « embolisée », a déploré hier Philippe Bas, son président-rapporteur, lors de la présentation des travaux à la presse. Il évoque les délais qui ne cessent de s’allonger. « En dix ans, ils...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :