Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

« Les surligneurs » : le fact-checking version droit public

Une équipe d’universitaires publicistes, en partenariat avec l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, démonte les approximations et erreurs juridiques des hommes politiques et des médias. 

par Diane Poupeaule 18 janvier 2017

C’est au petit déjeuner que Vincent Couronne, post-doctorant à l’université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, a eu l’idée des « Surligneurs ». Fatigué d’entendre des inepties juridiques sortir inlassablement de la bouche des responsables politiques, il décide de monter un blog pour rétablir la vérité. Ce matin-là, c’est Manuel Valls, alors Premier ministre, qui menace sur les ondes de ne plus appliquer la directive encadrant le statut des travailleurs détachés d’un Etat membre de l’Union européenne en France.

« Trop souvent, l’objectif politique l’emporte sur la vérité juridique », déplore Vincent Couronne. « Quand François Fillon propose de placer tous les demandeurs d’asile en rétention administrative pendant l’examen de leur demande, on ne peut pas imaginer qu’il ignore que c’est juridiquement infaisable, mais il le fait quand même, car politiquement, ça rapporte »....

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :