Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Litige sur la mutation d’un enseignant-chercheur

Un litige portant sur la mutation d’un enseignant-chercheur relève du Conseil d’État en premier et dernier ressort. L’avis défavorable du conseil d’administration de l’université est un acte susceptible de recours.

par Marie-Christine de Monteclerle 8 juin 2020

Un litige portant sur le recrutement par voie de mutation d’un enseignant-chercheur ressortit toujours à la compétence du Conseil d’État en premier et dernier ressort, indique implicitement celui-ci dans un arrêt du 29 mai. La Haute juridiction y apporte des précisions sur l’impartialité du comité de sélection et les pouvoirs du conseil d’administration de l’université.

Mme A., professeur des universités, avait été placée par le comité de sélection de l’université de Bordeaux en tête de la liste de deux candidats transmise au conseil d’administration par le conseil académique en vue de la nomination par voie de mutation d’un professeur d’histoire du droit et des institutions. Toutefois, le conseil...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :