Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Quatorze élus de l’Ordre parisien appellent le bâtonnier à faire cesser « le spectacle désolant » actuel

par Marine Babonneaule 15 septembre 2017

Les révélations impliquant le bâtonnier parisien Frédéric Sicard, l’ancien candidat Jean-Louis Bessis et les entrailles ordinales n’en finissent pas (V. notamment Dalloz actualité, 17 juill. 2017, art. P.-A. Souchard ). Le Point a rendu public un rapport détaillant les honoraires versés depuis 2009 par les bâtonniers successifs à des avocats travaillant pour l’instance. En soi, rien de dramatique si ce n’était les montants, la sélection opaque de ceux oeuvrant à titre permanent ou temporaire et la nébulosité de certaines missions. C’en est trop pour certains membres du conseil de l’Ordre de Paris. Quatorze d’entre eux veulent siffler la fin de la récréation.

Hier, ils ont publié un communiqué appelant notamment à convoquer un conseil de l’Ordre « dédié à ces sujets, dont les échanges seront publiquement retranscrits ». Dalloz actualité reproduit l’intégralité du texte :

« Dans le prolongement d’une succession d’articles de presse depuis cet été, un nouvel article est paru ce jour, comportant le chiffrage des rémunérations versées aux Bâtonniers et collaborateurs permanents et occasionnels de l’Ordre depuis 2009.

Dans ce contexte, les membres du conseil de l’Ordre soussignés sortent de leur devoir de réserve pour exprimer leur inquiétude et leur tristesse sur une situation devenue, ces dernières semaines, gravement préjudiciable à l’institution dont ils sont des élus et à laquelle ils consacrent une part de leur vie professionnelle au service de nos confrères.

Ils appellent solennellement ceux qui sont ou ont été élus à la tête de notre Ordre à faire en sorte que cesse le spectacle désolant donné à l’ensemble de nos confrères.

Le conseil de l’Ordre travaille pour une plus grande transparence de nos institutions, avec notamment les rapports de 2016 et 2017 sur la publication des rémunérations des avocats missionnés et sur l’évaluation de leurs missions.

Si le Bâtonnier est le chef de notre Institution, nous avons été élus par les confrères et exerçons notre mandat à leur service en toute indépendance vis-à-vis de lui, et bénévolement.

S’il est naturel que la personne à la tête de notre Ordre ait une équipe à ses côtés et que des avocats soient missionnés pour l’accomplissement de missions d’intérêt général, le conseil de l’Ordre doit être impliqué dans ces nominations et être mis en en mesure de veiller à ce que les rémunérations correspondantes s’effectuent dans le strict respect de l’éthique et de nos principes essentiels d’avocats.

En conséquence, nous demandons la convocation d’une séance du conseil spécialement dédiée à ces sujets, dont les échanges seront publiquement retranscrits.

Pierre Hoffman
Michelle Dayan
Jean-Pierre Grandjean
Benjamin Pitcho
Emmanuel Daoud
Matthieu Boissavy
Caroline Luche-Rocchia
Carole Pascarel
Nathalia Kouchnir–Cargill
Maxime Eppler
Hannelore Schmidt
Aurélie Soria
Abderrazak Boudjelti
Béatrice Vignolles
»

 

Réagissez à cet article

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.