Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Droit de réponse

Le magistrat Georges Domergue a fait parvenir à la rédaction de Dalloz actualité le droit de réponse suivant.

par La rédactionle 18 décembre 2014

Dalloz actualité a publié, le 28 novembre 2014, un article intitulé « L’abaissement d’échelon requis pour un magistrat qui a trop fait valoir sa fonction » qui relate de façon très inexacte et incomplète les débats tenus la veille devant le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) à la suite de poursuites engagées contre moi par la ministre de la justice, Christiane Taubira.

Avant de rétablir certaines vérités, il convient d’informer vos lecteurs que, comme l’a reconnu au cours d’un entretien la rédactrice de l’article, Marine Babonneau, celle-ci n’a pas assisté à la totalité de l’audience disciplinaire. Elle a quitté la salle après les réquisitions du directeur des services judiciaires, négligeant d’écouter la plaidoirie de la défense. La dissimulation de cet élément me semble poser un sérieux problème déontologique.

Le 9 décembre 2011, M. Ernest Vilate, artisan originaire du Bénin, dont j’avais été le client, s’est présenté à mon domicile pour me faire part d’informations relatives à l’auteur d’un vol de matériel professionnel (17 000 € de préjudice) dont il avait été victime quelques jours auparavant.

Notons qu’il est tout de même étrange dans une affaire de discrimination caractérisée de ne pas évoquer dans l’article la couleur de peau de cet homme.

Le titre de votre article présente comme un fait acquis que j’ai « trop fait valoir ma fonction ». Je le conteste fermement.

M. Vilate...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :