Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Mandataires judiciaires à la protection des majeurs : pas de diligence, pas de rémunération

Bien que la rémunération des mandataires judiciaires à la protection des majeurs soit déterminée de manière forfaitaire et calculée sur la base d’un barème fixé par arrêté, l’absence de toute diligence de la part d’un tel mandataire fait obstacle à cette rémunération.

par Rodolphe Mésale 23 janvier 2017

L’article 419 du code civil exclut les mandataires judiciaires à la protection des majeurs du domaine du principe de la gratuité de l’exercice des mesures judiciaires de protection qu’il consacre, mandataires dont la rémunération doit en principe être prise en charge totalement ou partiellement par la personne protégée et être déterminée conformément aux prescriptions du code de l’action sociale et des familles, et plus principalement de ses articles L. 471-5, R. 471-5-2 et R. 472-8. Cette rémunération doit, par ailleurs, être déterminée de manière forfaitaire et calculée sur la base d’un barème fixé par arrêté. L’arrêt rendu par la première chambre civile le 11 janvier 2017 revient sur les conditions d’attribution de cette rémunération.

Dans cette affaire, une personne avait été désignée en qualité de mandataire judiciaire...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :