Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

La dénomination française des chaussures « fait main » restreint la libre circulation des marchandises dans l’Union

Dans le cadre du contrôle de la bonne application du droit de l’Union, la Commission européenne a adressé, le 10 décembre 2015, un avis motivé à la France lui demandant de modifier sa législation relative à l’emploi de la dénomination des chaussures « fait main ». 

par Elisabeth Autierle 7 janvier 2016

La loi française du 14 mai 1948 réglementant l’emploi de la dénomination de qualité « fait main » et l’emploi de l’expression « bottier » dans l’industrie et le commerce (loi n° 48-824) réserve cette dénomination aux chaussures confectionnées d’une telle manière qu’elle exclue la reconnaissance de celle-ci aux chaussures...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :